Je t’ai déshabillé

août 8, 2020 0 Par Laurent Roux

Illustration Antoine Foucaut

Tu es ici sur ton lit au 5 eme étage. Tu m’attends,
J’entends battre mon cœur au rythme de mes pas,
Qui grimpent dans tes escaliers.

Je monte, mon souffle envahit les veines de mon chibre
Comme pour pomper les battements de cœur.

Tu te touches, tu es déjà ouvert.
Ton corps transpire l’envie d’être aspiré
Comme pour la première fois.

J’aspire ton odeur comme si c’était la première odeur
Que mes sinus vierges avaient jamais respirés.
Ton slip est mouillé, tu transpires l’amour.

Tes mains me guident, tu es l’odeur de mon cœur,
Celle qui se frotte à mes frissons lorsque je te mets dans ma bouche.
Tu mouilles à travers ce tissu trempé d’envie.

Je te lèche, je te lape comme une gamelle d’élixir qui me fera survivre.
Celle qui me donnera l’envie de te dévêtir et passer l’étape de nos plaisirs buccaux et masturbatoires.

Je m’appliquerai, jusqu’à ce que ton plaisir soit le plus profond et explose sur mes lèvres chaudes et amoureuses.

Ton goût.Ton goût.
Je te boirais.
Tous les jours. Tous les jours.